Mardi 31 juillet 2007 2 31 /07 /Juil /2007 15:28

a7ghayb.jpg

"On m'a donné les clefs de toute chose hormis cinq."

al-Sayyid Shaykh `Abdullah al-Ghumari,
dans al-ahadith al-muntaqat pages 117-122.

 

Ibn 'Umar rapporte que le Prophète salallahu 'alaihi wa salam a dit:

 

"On m'a donné les clefs de toute chose sauf cinq. En vérité la connaissance de l'heure appartient à Allah 1 " (rapporté par at Tabarani avec une chaine authentique)

 

Dans les deux recueils authentiques, Hudhayfa rapporte que:

 

Le Prophète salallahu 'alaihi wa salam se tint parmi nous un long moment, il ne négligea la description d'aucune chose jusqu'au Jour de la Résurrection. Celui qui s'en est souvenu l'a préservé, celui qui l'a oublié l'a perdu. J'en ai oublié une partie, puis quand je vois les choses qu’il a décrites, je m'en rappelle, comme le visage d'un homme absent, lorsque tu le revois tu sais qu'il s'agit de lui.

 

Il dit: "On m'a donné les clefs de toute chose", ce qui signifie la science connue ainsi que tout ce qui est inconnu. Le Qadi 'Iyad, dans al-Shifa', au chapitre sur: "ce qui lui a été dévoilé de l'invisible et de ce qui est à venir" a dit:

 

Les hadiths sur ce chapitre sont comme un océan dont la profondeur est inconnue et dont l'abondance ne peut s'épuiser. C'est l’un des plus beaux miracles connus à partir des récits qui nous sont arrivés par transmission massive, qui s'accordent dans leur signification sur le fait qu'il fut informé de l'invisible.

 

Il développe cela dans son livre, aussi réfères toi y. Tabarani rapporte que selon Ibn 'Umar, le Prophète salallahu'alaihi wa salam a dit: "Certes Allah m'a dévoilé le monde, aussi j'ai porté mon regard dessus et sur les créatures qu'il contient jusqu'au Jour du Jugement. C'est comme si j'avais vu toute chose."

 

Le Prophète salallahu 'alaihi wa salam nous a informé de la plupart des conditions, nous composerons une épitre profitable à ce sujet par la Puissance d'Allah.

 

Il a dit: " sauf cinq. En vérité la connaissance de l'heure appartient à Allah". Dans le Sahih Bukhari, Ibn 'Umar rapporte que le Prophète salallahu 'alaihi wa salam a dit:

 

Les clefs de l'invisible sont au nombre de cinq, que personne ne connaît sauf Allah : nul ne sait ce qui va arriver sauf Allah. Nul ne connaît ce qui est dans les matrices sauf Allah. Nul ne connaît quand l'Heure arrivera sauf Allah. Nul ne sait dans quel pays il mourra sauf Allah et nul ne sait quand les pluies vont tomber sauf Allah.

 

La conséquence ici est qu'il salallahu'alaihi wa salam ne connaissait pas ces cinq choses, c'est l'opinion de la majorité des savants.

 

Toutefois, l'Imam al-Suyuti cite dans khasa'is al-kubra: "Certains d'entre eux ont convenu que la science lui a également été donnée, la connaissance de l'Heure, de l'Ame, mais qu'il est resté silencieux à leur sujet."

 

C'est ce qui a été affirmé par de nombreux savants récents, l'Imam Mansur al Baghdadi a écrit sur ce sujet et appela son livre: "Etablir le témoignage sur les preuves transmises comme rationnelles de l'étendue de la connaissance de notre Prophète." Le shaykh Abu al-'Abbas Ahmad ibn 'Abdul Hayy al-Halabi fut interrogé à ce sujet par 'Abdul Malik ibn Muhammad al-Tajmushi, le juge de Tajmush, et il répondit par une épitre particulière appelée: "La question essentielle et la réponse des maitres Halabi." Il y expose qu'il salallahu 'alaihi wa salam embrassait les cinq connaissances.

 

Shaykh Ahmad Rida 'Ali Khan al-Barelwi al-Hindi écrivit trois fois sur ce sujet: " L'emplissement des poches par la science de l'invisible", "Les perles cachées dans la connaissance de celui qui donna les bonnes nouvelles de ce qui a été et de ce qui est à venir" et "Les secrets et l'inconnu dont l'élu était informé"

 

'Allamah Abu 'Abdullah Muhammad al-Habib ibn 'Abdul Qadir al-Sajalmasiya al-Hasani déclare dans son sharh manzumat al-samma al-hassani lil-hilal:

 

Il est nécessaire pour nous de croire qu'il sallallahu 'alaihi wa salam, n'a pas quitté ce monde sans avoir obtenu toutes les connaissances comme il est dit dans la tradition authentique: "J'ai reçu les clefs de tout, et toutes les choses m'ont été révélées.

 

Tout ce qui a été mentionné, en contradiction avec cette dernière narration, est abrogé. Par conséquent, sa particularité et sa supériorité est établie en termes de connaissance sur tous les prophètes au vu de sa connaissance de l'invisible, comme il est dit dans le verset: "Le connaisseur de l'Invisible! Il ne révèle Ses secrets à personne excepté celui qu'Il choisit comme messager." (Sourate al-Jinn 72.26) Certains exégètes ont dit que ceci se réfère aux Prophètes et aux Saints, et que s’il ya omission ici c'est parce que les Saints sont les héritiers du savoir Prophétique.

 

Dans "L'Elucidation des Modèles du Bien-Aimé" de 'Allamah Shamsuddin Muhammad ibn Muhammad ibn 'Umar al-Rawdi al-Maliki il est dit: "Ce que les autorités disent est juste, qu'il a reçu la connaissance de toute chose, même les cinq et y compris la science de l'âme et qu'il est resté silencieux à ce propos."

 

Ceci a également été mentionné par l'autheur du commentaire jawhar al-laqqani et l'explication des "Quarante Hadiths de Nawawi" par al-Shabarkhiti ainsi que d'autres. Dans le commentaire d'al-Munawi de al-jami'a al-saghir appellé fa'id al-qadir, il est dit au sujet du hadith des cinq connaissances que seul Allah connaît: "Les cinq que seul Allah connaît, dans le détail comme dans l'absolu, dans son ensemble comme en partie."

 

Il n'y a aucun doute qu'Allah accorde à une partie de l'élite, parmi gens du commun, la connaissance de l'invisible de ces cinq choses, car elles sont des choses limitées et définies, quelles qu'en soient les objections des mu'tazilites à ce sujet 2 . Ce qui est pris en compte et qui va dans ce sens est que le Prophète saws n'a pas quitté ce monde sans qu'il ne sache ces cinq choses, car son savoir n'augmentait pas chaque jour: il augmentait à chaque instant, et la plupart des narrations en conviennent. Parmi celles-ci, un hadith d'al Bukhari rapporté par Asma bint Abu Bakr, qui a dit que le Prophète saws a dit: "Il n'y a rien qui ne m'ait été dévoilé depuis cet endroit ou je me tiens, même le Paradis et l'Enfer." C'est une partie d'un discours qui fut prononcé à Médine.

 

Dans une tradition rapportée par Samura, le soleil se leva et le Prophète saws pria puis déclara: "Je jure par Allah que j'ai vu, alors que je me tenais en prière, tout ce qui va t'advenir dans ta vie d'ici bas et dans ta vie céleste." (Hadith authentique rapporté par Ahmad entre autres)

 

Ceci n'est pas contredit par la narration "excepté cinq choses", car c'était avant qu'il fut informé de ces choses. Ce ne fut qu'après qu'il les apprit. Ceci est similaire au fait qu'il était dans un premier temps interdit de le préférer à Musa, Yunus ou Ibrahim (paix sur eux) puis qu'il mentionna qu'il était le meilleur des prophètes, ou bien quand il contredit une personne qui l'appela "Seyyid" (mon mâitre) en lui disant: "le seul Seyyid est Allah", puis qu'il rapporta par la suite qu'il est le Sayyid des fils d'Adam, ou encore quand Allah l'informa dans le Qur'an de dire aux mécréants : "je n'avais nulle connaissance ni de l'Assemblée suprême ni de leur débat" (Sourate Sad 38:69, en référence à la dispute des anges au sujet d'Adam) puis qu'Allah l'informa de ce sur quoi ils se disputaient. Ainsi, un hadith authentique rapporté par ibn 'Abbas, Mu'ad et d'autres nous informe que le Prophète saws a dit:

J'ai vu mon Seigneur sous la meilleure des formes. Allah a dit: "Ô Muhamad." J'ai dit: "Je suis à Ton service et à Ta disposition." "Sais-tu ce sur quoi l'Assemblée suprême se disputait?" Je répondis: "Je ne sais pas, ô Seigneur." Puis Il mit Sa Main entre mes omoplates jusqu'à ce que je sente une fraicheur dans ma poitrine, c'est alors que toute chose me fut révélée et je sus."

 

C'est un hadith authentique mentionné dans les Sunan d'al-Tirmidhi, le Musnad d'Ahmad, et d'autres encore par diverses chaînes de transmission. Cette tradition est mentionnée dans qam‘ al-ashrar `an jarimat al-intihar, publié avec al-arba‘un al-ghumariyya; et Ibn Rajab l'a commentée dans un volume publié appelé ikhtiyar al-awla fi sharhi hadith ikhtisam al-mala’ al-a‘la.

 

Cette narration est l'une des preuves qu'il avait la connaissance des cinq puisqu'il a dit: "toute chose me fut révélée". Khudhayfa a dit dans une narration que "Le Messager d'Allah saw se tenait parmi nous durant un long moment et ne partit pas sans avoir laissé de coté aucune chose jusqu'au Jour du Jugement", en d'autres termes les tribulations, les évènements et d'autres choses encore que la narration ne mentionne pas.

 

De même, 'Umar a dit: "Le Prophète salallahu 'alaihi wa salam se tint parmi nous un long moment, et il nous informa au sujet du début de la création jusqu'à un point où j'ai oublié."(Bukhari et Tabarani) Abu Darr a dit: "Le Messager d'Allah saws nous a laissés et les ailes d'aucun oiseau ne battait dans le ciel sans qu'il nous en eut informé."(Hadith authentique rapporté par Ahmad, Tabarani, Abu Darda l'a rapporté dans Abu Ya'la, Tabarani, et d'autres.)

 

Et Allah est Le plus Savant.

arabe.png
notes:

1Voir également Sourate Luqman 31:34: La connaissance de l'Heure est auprès de Dieu; et c'est Lui qui fait tomber la pluie salvatrice; et Il sait ce qu'il y a dans les matrices. Et personne ne sait ce qu'il acquerra demain, et personne ne sait dans quelle terre il mourra. Certes Dieu est Omniscient et Parfaitement Connaisseur.

 

2Sourate Luqman 31:34: La connaissance de l'Heure est auprès de Dieu; et c'est Lui qui fait tomber la pluie salvatrice; et Il sait ce qu'il y a dans les matrices. Et personne ne sait ce qu'il acquerra demain, et personne ne sait dans quelle terre il mourra. Certes Dieu est Omniscient et Parfaitement Connaisseur.

Par 'Abd al Batin - Publié dans : La Sunnah (Sirah,Hadith...)
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Recherche

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés