al-Fiqh

La Jurisprudence Islamique

Articles









  

IV-La friction sur les chaussettes et les pansements

IV-La friction sur les chaussettes et les pansements

 

A-Définition

Il s'agit du passage des mains mouillées sur des chaussettes, qui auront été chaussées alors que le fidèle était en état de pureté rituelle et avait fait ses ablutions à l'eau.

 

B-Son statut

Cette friction est autorisée pour les hommes, les femmes, dans le lieu de résidence, en voyage (en durée illimitée),en hiver, en été mais le lavage est meilleur.

 

C-Les conditions à respecter

1.Que les chaussettes couvrent les pieds et les chevilles.

2.Il est permis que la chaussette soit percée mais sans que le trou ne dépasse 1/3 de la chaussette

3.Qu'il est revêtu ses chaussettes après avoir fait ses ablutions

4.Qu'il n'y ait pas de boue ou autre chose qui colle à la chaussette

 

D-La méthode de la friction

Tenir l'avant du pied droit avec ses 2 mains, la main droite au dessus et la gauche en dessous. Puis glisser les 2 mains depuis les orteils vers le talon jusqu'à la cheville.

Puis tenir  l'avant du pied gauche avec ses 2 mains, la main gauche au dessus et la droite en dessous. Puis glisser les 2 mains depuis les orteils vers le talon jusqu'à la cheville.

 

E-Ce qui annule le mash

1.L'entrée en état de janaba oblige la personne à enlever ses chaussettes pour faire le ghoussoul

2.Oter une chaussettes ou les 2. Dans ce cas,pour retrouver ses ablutions, il lui suffit de se laver les pieds sans avoir à refaire les ablutions

3.Déchirer sa chaussette de plus d'1/3 de sa surface

 

F-Le cas des pansements

1.Si on ne risque rien à humidifier son pansement en passant ses mains humides par dessus, alors on utilise cette méthode mais si l'eau risque d'aggraver notre blessure, alors il vaut mieux faire le tayamoum.

2.Si la surface des pansements est petite, on peut utiiser la méthode de la friction mais si la surface bléssée est trop importante alors on fait le tayamoum

3.A la différence des chaussettes, il n'est pas demandé d'avoir au prélable les ablutions pour mettre un pansement et le frictionner par la suite

4.Si on vient à oter le pansement pour faire soigner sa blessure, il suffit de frictionner de nouveau ce pansement pour retrouver son état de pureté rituelle

5. Si le pansement vient à tomber pendant la prière, la prière est annulée et il faut la refaire

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés